Nouvelles

Y a-t-il un pilote dans l’avion?

Au lendemain de la rentrée parlementaire, le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, et la députée d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud, s’inquiètent pour la santé des Québécois. À moins de cinq semaines de la semaine de relâche québécoise, les élus bloquistes déplorent le manque flagrant de leadership du premier ministre et craignent que le fédéral « vole sans pilote » en pleine pandémie.

Le Bloc Québécois a proposé ce qui suit en ce qui a trait à la gestion des déplacements aériens et des
quarantaines au retour:
Aéroports – Le Bloc Québécois propose les mesures suivantes :
1. Interdiction complète des vols non essentiels vers l’étranger;
2. Application aux déplacements aériens des mêmes règles qu’aux déplacements terrestres; Imposition
d’une quarantaine surveillée de deux semaines;
a. À la charge du voyageur de retour d’un voyage non essentiel
b. À la charge de l’employeur si le déplacement est essentiel et lié au travail
c. À la charge de l’État si le déplacement est humanitaire
3. Transmission à Québec de l’autorité en matière de surveillance des quarantaines, avec pouvoir de
sanction;
4. Garantie de remboursement des vols annulés pour des raisons sanitaires.

Yves-François Blanchet a vivement dénoncé le manque de leadership de Justin Trudeau sur le contrôle
des frontières : « Chaque jour, des gens reviennent au Québec comme si de rien n’était avant de rentrer chez
eux, sans suivi sérieux de leur quarantaine. Et les libéraux tergiversent, jasent, taponnent, et le premier
ministre ne décide rien! Les États-Unis de Joe Biden restreignent les vols de l’étranger alors que les libéraux
calculent combien de votes ça leur coûterait. »

Kristina Michaud de son côté mentionne qu’il est inacceptable qu’Ottawa se pose en autorité sanitaire et frontalière sans prendre ses propres responsabilités. « Au moins, le gouvernement du Québec se comporte de façon
responsable et envisage d’appliquer à la place du gouvernement fédéral un contrôle aux aéroports et une
surveillance des quarantaines. Il a besoin qu’on lui en confie les pouvoirs de sanction. Alors que les Québécois
doivent planifier une semaine de relâche scolaire qui s’annonce compliquée, les libéraux font preuve d’un
manque de leadership inquiétant. »

Yves-François Blanchet se dit par ailleurs inquièt, dans ce contexte, du mauvais départ de Justin Trudeau face au nouveau président américain : « D’abord, Pfizer produit aussi son vaccin au Michigan. On pourrait presque aller y
chercher des doses à vélo! Lors de leur conversation, est-ce que Justin Trudeau a demandé au président
Biden une exception afin de faire livrer du Michigan les doses retardées et raccourcir ainsi l’échéancier de
vaccination? »

« Le pilote du gouvernement libéral ne semble pas placer les priorités aux bons endroits. Le fantasme électoral
de Justin Trudeau ne doit pas faire en sorte qu’il cache des informations aux Québécois et aux Canadiens et
qu’il maquille une dure réalité et se retienne de poser les bons gestes », a conclu Yves-François Blanchet.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Infolettre

Restez au courant des dernières actualités de votre députée en vous inscrivant à son infolettre.​

Infolettre formulaire