Nouvelles

Bilan de session parlementaire de Kristina Michaud : plus pour le Québec

La députée d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia se dit satisfaite ’un bilan chargé malgré une courte session parlementaire. Après quatre semaines de travaux intensifs, l’équipe du Bloc Québécois peut être fière du travail accompli. La défense des intérêts des Québécoises et des Québécois était encore une fois à l’avant-plan de la stratégie du parti dans l’adoption de projets de loi, la reprise des comités parlementaires et les débats quotidiens. Trois projets de loi ont rapidement été adoptés : C-4 visant à interdire les thérapies de conversion;
C-2 qui prévoit des mesures d’aide en temps de pandémie, notamment la subvention salariale et la subvention au loyer pour les entreprises qui voient leurs revenus diminuer ainsi qu’un soutien pour les employés qui doivent être envoyés à la maison en raison d’un confinement; et C-3 qui prévoit 10 jours de congé de maladie payé pour les travailleurs sous réglementation fédérale et un congé de deuil prolongé et non rémunéré pour les parents qui vivent une mort à la naissance ou le décès d’un enfant. Le projet de loi vise également à lutter contre le harcèlement et l’intimidation des travailleurs de la santé.

« Les débats sur ces trois projets de loi ont mené à de beaux moments que l’on voit rarement en chambre. Des moments exempts de partisanerie où les parlementaires se sont ouverts sur des expériences personnelles. Cela nous rappelle les bonnes raisons pour lesquelles on se lance en politique et ces nouvelles mesures auront
certainement un effet positif sur plusieurs personnes de ma région qui vivent des moments difficiles », a déclaré Kristina Michaud.

Alors que les comités parlementaires ne devaient reprendre qu’en février prochain, une motion les a ramenés plus rapidement, notamment celle déposée par la députée bloquiste, exhortant le Comité permanent de la sécurité publique et nationale à se pencher d’urgence sur le fléau du trafic des armes à feu au pays. Le comité a pu entendre les témoignages du ministre de la Sécurité publique, la GRC et l’Agence des services frontaliers avant que la chambre ne s’ajourne pour la période des fêtes. L’étude se poursuivra à la reprise des travaux. Malgré un discours du Trône et un énoncé économique plutôt maigre en substance, le Bloc Québécois a poursuivi sa bataille pour la hausse des transferts fédéraux en santé et le bien-être des aînés. Après des pressions accrues, le gouvernement a entendu raison et s’est engagé à indemniser les aînés qui ont vu leurs revenus coupés après avoir reçu la PCU. Le Bloc a également défendu l’industrie forestière québécoise après que les États-Unis eurent annoncé une hausse des tarifs sur le bois d’œuvre. Un débat exploratoire s’est d’ailleurs tenu sur le sujet à l’initiative du parti. Finalement, les bloquistes ont continué d’agir en chien de garde quant aux mesures qui doivent être mises en place avec la recrudescence des cas de Covid-19 au pays.

« Les voyages à l’étranger sont fortement déconseillés et la prudence est de mise. Si la situation continue de s’aggraver et demande des mesures plus drastiques de la part du fédéral, je l’inviterai à agir rapidement afin d’assurer la sécurité de la population et lui offrir le soutien nécessaire. J’invite les gens à se conformer aux règles de la santé publique et à réorganiser leurs plans du temps des fêtes », a conclu la députée.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Infolettre

Restez au courant des dernières actualités de votre députée en vous inscrivant à son infolettre.​

Infolettre formulaire