Armes à feu : encore beaucoup de travail à faire

Le projet de loi C-21 sur le contrôle des armes à feu est un pas vers l’avant, malgré de profondes lacunes, comme le report incompréhensible d’un programme de rachat obligatoire, l’instauration d’une clause d’antériorité pour les armes de poing et l’absence d’une définition précise de ce qui constitue une arme d’assaut prohibée.