Le logement, les aînés, les pêches et la transition énergétique au cœur des attentes budgétaires de Kristina Michaud

À quelques jours du dépôt du budget fédéral, la députée d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia fait part de ses attentes en vue de cet exercice financier d’une importance capitale pour la Gaspésie.

« Alors que Justin Trudeau s’affaire à saupoudrer des milliards de dollars en annonces prébudgétaires qui s’apparentent plutôt à des annonces préélectorales, il est important de lui rappeler que les gens de notre coin de pays s’attendent à des mesures concrètes pour les aider à faire face à la hausse du coût de la vie ainsi qu’à la crise du logement. Le budget 2024 doit être un véritable programme économique pour l’année à venir et non une plateforme électorale libérale », affirme Kristina Michaud.

« Les investissements en logement sont essentiels, mais ils doivent se faire dans le respect des champs de compétences du Québec. Le ministre responsable des Relations canadiennes a été clair : « il n’est pas question pour le Québec de se plier à plusieurs conditions pour simplement obtenir sa juste part de cette enveloppe. Le Québec doit pouvoir se prévaloir de son droit de retrait avec pleine compensation et sans aucune condition ». Plusieurs projets dans notre région sont en attente du renflouement du Fonds pour le logement abordable et de l’Initiative pour la création rapide de logements. C’est là que l’argent doit aller et rapidement », ajoute la députée.

Bien consciente des effets néfastes de la hausse du coût de la vie pour les gens de sa circonscription, Mme Michaud rappelle l’importance de mettre en place des mesures incontournables telles que la bonification de la sécurité de la vieillesse dès 65 ans; la réforme du programme d’assurance-emploi promise depuis 2015 par les Libéraux; le remboursement au Québec du milliard de dollars dépensé à la place d’Ottawa dans l’accueil des demandeurs d’asile; et la fin immédiate de toute subvention, incluant fiscale, aux énergies fossiles en soutenant plutôt la transition vers les énergies propres. En Gaspésie, la députée souhaiterait également voir des investissements substantiels en soutien aux pêcheurs et aux agriculteurs ainsi qu’une aide financière à VIA Rail pour permettre le retour du train passager jusqu’à Gaspé.

Facebook
Twitter