Puisqu'elle est porte-parole du Bloc Québécois en matière de Sécurité publique, Kristina Michaud participe à ce sommet.

Le soir du 21 septembre 2018, la GCAC a été appelée en renfort lorsqu’un voilier s’est échoué au large de Pointe-au-Père. Malgré des conditions météorologiques extrêmes, l’équipe du capitaine Ted Savage a courageusement prêté main forte aux deux personnes dont la vie était en danger.

Kristina Michaud reste sur sa faim à la suite de l’annonce du gouvernement libéral, le 26 janvier 2024, concernant l’ouverture de la pêche au sébaste. Elle craint que le mince quota de 3060 tonnes de crevettes soit nettement insuffisant et que les 8 millions de dollars du fonds des pêches n'en fasse que trop peu pour l'industrie.

C’est sur le thème « Dignes de confiance » que le Bloc Québécois orientera son travail pour la prochaine session, reflétant la solidité et la fidélité du parti à l’égard des priorités des Québécois-es.

Ce bilan démontre qu’au-delà de toute partisanerie ou calcul électoral, les députés bloquistes sont demeurés fermement arrimés au mandat que leur ont confié les Québécois et Québécoises : porter les demandes et priorités du Québec de façon efficace et responsable.

De retour de Dubaï où elle participait à la COP28 en tant que déléguée, la porte-parole du Bloc Québécois en matière de changements climatiques, Kristina Michaud, salue l’adoption d’une déclaration finale historique qui mentionne pour la première fois les énergies fossiles, mais se désole que le Canada, qui avait été désigné co-facilitateur des négociations, n’ait pas davantage concouru à l’émergence d’une position plus ferme et qui soit plus efficace dans la lutte aux changements climatiques.

Kristina Michaud représentera le Bloc Québécois lors de la 28e Conférence des Parties (COP28) qui s’est le 30 novembre, à Dubaï. L’un des grands objectifs de cette conférence des Nations unies (ONU) à l’aube de l’Anniversaire de l’Accord de Paris est la sortie progressive des énergies fossiles.

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, aux côtés de la porte-parole en matière de Pêches, Caroline Desbiens, et de la députée d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud, se réjouissent que le Colloque sur les produits de la mer tenu en présence de plusieurs acteurs de cette industrie ait permis de clarifier le bilan quant aux enjeux et défis qui touchent actuellement ce maillon crucial de l’économie.